Locataires, voici à quoi ressemble votre propriétaire

25 septembre 2017

Le Crédit Foncier a dressé le profil-type de l’investisseur locatif en 2017 : âgé de 45 ans, en couple, il gagne, avec son conjoint, un peu plus de 73.000 euros par an. Son bien acquis dispose, en moyenne, de deux pièces.

D’année en année, l’immobilier reste une valeur refuge pour les Français. C’est ce que confirme une étude réalisée par le Crédit Foncier intitulée «Qui est l’investisseur locatif en 2017?». Près de 70 % des personnes interrogées choisiraient en effet l’immobilier si elles disposaient d’une somme d’argent à investir. Seulement 15% d’entre elles privilégieraient l’assurance-vie et 8% l’épargne sécurisée. L’investissement dans les marchés financiers n’obtient les faveurs que de 7% des sondés.

L’intérêt des investisseurs se porte, particulièrement, sur le marché locatif qui connaît une forte dynamique. Depuis trois ans, la part du locatif privé dans le total des logements construits est ainsi passée de 11,6% en 2014 à 16,3% en 2017. Les motivations des investisseurs diffèrent néanmoins selon le profil du bien acheté.

Lire aussi - Le nouveau dispositif d’investissement locatif Cosse est-il rentable?

Dans l’immobilier neuf, la première motivation est avant tout fiscale (65% des répondants). Le dispositif d’investissement Pinel permet en effet aux propriétaires de logements neuf de bénéficier de réductions d’impôts si le bien est loué pour une durée minimale de 6, 9 ou 12 ans, sous certaines conditions. Vient ensuite le désir de se constituer un patrimoine (44% des sondés), et le souhait de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite (37%).

Dans l’ancien, la fiscalité n’arrive qu’en 7ème motivation (13 % des répondants), loin derrière le désir de se constituer un patrimoine (61 %), le souhait de disposer d’un revenu complémentaire à la retraite (56 %) ou encore la constitution d’un capital pour le transmettre à ses enfants (42 %).

Ils n’ont qu’un seul bien mis en location

Dans son étude, le Crédit Foncier cherche également à dresser le portrait sociologique de l’investisseur locatif. On apprend que celui-ci est en moyenne âgé de 45 ans et jouit d’un niveau de vie nettement supérieur à la moyenne. Le revenu annuel médian du ménage des investisseurs s’élève en effet à 73.200 euros par an (en progression de 10% depuis 2010), contre 20.300 euros pour l’ensemble du pays selon l’INSEE. En Ile-de-France, le revenu médian des investisseurs atteint 77.360 euros. «Plus des trois quarts (79%) des investisseurs locatifs ont un revenu mensuel supérieur à 4000 euros», indique le Crédit Foncier.

Les investisseurs locatifs privilégient en très grande majorité (92 %) les appartements, contre 8% seulement les maisons. Deux tiers d’entre eux n’ont qu’un seul logement mis en location. Le bien acquis comporte en moyenne deux pièces (58 % des biens loués sont des studios ou des deux pièces) pour une surface moyenne de 45 mètres carrés. Son coût médian s’élève à 168.000 euros au 1er semestre 2017, en hausse de 7 % par rapport à 2015. La baisse des taux de crédits immobiliers, accroissant le pouvoir d’achat des acheteurs, a en effet encouragé les investisseurs à acquérir des biens d’un montant plus élevé.


http://immobilier.lefigaro.fr/article/locataires-voici-a-quoi-ressemble-votre-proprietaire_5030722e-9f9c-11e7-92ac-12feebdecf20/


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visite du site.

En savoir plus Fermer